Amandine GUILLAUME, éducatrice territoriale des activités physiques et sportives à Chamalières (63) et volontaire aux JO

Le CNAS sur tous les terrains !

Mercredi 5 juin 2024
Le sport est source de bien-être et de cohésion sociale. Le CNAS aussi ! A l’approche des Jeux, nous donnons la parole à celles et ceux, au sein de nos adhérents, qui font vivre ces valeurs.

Amandine Guillaume, éducatrice sportive à Chamalières (63) et volontaire aux Jeux olympiques

« Notre équipe porte au quotidien les valeurs du sport »

 
Quel est le rôle d'une éducatrice des activités physiques et sportives ?

Avec mes 2 collègues, nous intervenons essentiellement auprès des enfants des écoles primaires, parfois en maternelle, et sur des projets spécifiques auprès des centres de loisirs, des personnes âgées, des adolescents… J’ai également un rôle de coordinatrice sur la partie scolaire, les manifestations interscolaires et le lien avec les associations sportives. Nous suivons le programme de l’Éducation nationale et faisons en sorte que chaque élève des écoles municipales acquiert un socle commun — athlétisme, sports collectifs… — et qu’il progresse d’une année à l’autre.

À travers le sport, que cherchez-vous à transmettre aux enfants ?

Le sport véhicule de nombreuses valeurs que notre équipe porte au quotidien : accepter de perdre, progresser avec les autres, dépasser ses limites, courir pour une bonne cause… Pour transmettre ces messages, nous organisons aussi des interventions de sportifs dans les écoles et nous invitons les élèves à participer à la Chamaliéroise, une course caritative de 5 km qui a rassemblé 1 703 participants le 26 mai, contre 800 l’an dernier ! Nous sommes très contents car de nombreux enfants étaient présents alors que beaucoup étaient réticents au début du cycle consacré à l’endurance.

Chamalières est labellisée Terre de Jeux. Comment la ville s'implique-t-elle ?

Toutes nos manifestations interscolaires sont en rapport avec les JO et accueillent les deux mascottes de Paris 2024. Le 18 juin, plus de 500 élèves des classes de primaire participeront à une « journée olympique » qui sera ponctuée par une cérémonie de clôture. Le but est aussi d’inclure le secteur culturel avec, notamment, une exposition sur les symboles et les valeurs de l’olympisme et un concours de photos parmi les agents de la ville.

À titre individuel, pourquoi vous êtes-vous portée volontaire aux JO ?

Je serai équipière au service des athlètes. On en sait peu pour l’instant mais il s’agit d’accompagner des athlètes de judo et de la lutte. J’avais vraiment envie de vivre les Jeux depuis les coulisses, voir la passion des sports et faire partie de la fête. J’ai déjà été bénévoles dans des rencontres sportives et ce sont toujours de belles expériences. Les Jeux dans son pays et dans une vie, ce n’est qu’une fois : c’était maintenant ou jamais !


JLe CNAS sur tous les terrains !usqu'aux Jeux olympiques et paralympiques 2024, découvrez d'autres témoignages de notre série
« Le CNAS sur tous les terrains »