Maxime Wille, porteur de la Flamme olympique et sapeur-pompier professionnel au SDIS du Calvados.

Le CNAS sur tous les terrains !

Lundi 27 mai 2024
Le sport est source de bien-être et de cohésion sociale. Le CNAS aussi ! A l’approche des Jeux, nous donnons la parole à celles et ceux, au sein de nos adhérents, qui font vivre ces valeurs.

Maxime Wille, porteur de la Flamme olympique et sapeur-pompier professionnel au SDIS du Calvados

« Le sport, c’est une ouverture d’esprit et des valeurs qui aident dans la vie »

 

Vous allez porter la Flamme olympique le 30 mai dans le Calvados. Que ressentez-vous ?

On se sent excité et fier, mais sans pression particulière. J’espère vivre le moment pleinement et profiter de cet instant rare que beaucoup de personnes auraient voulu connaître. Le conseil départemental m’a sélectionné vis-à-vis de mon arrière-grand-père, Léon Gautier, membre du 1er bataillon de fusiliers marins commandos, seule unité française ayant débarqué le 6 juin 1944 sous les ordres du commandant Philippe Kieffer. En cette année du 80e anniversaire du Débarquement de Normandie, c’est une belle manière de lui rendre hommage.

Que représentent pour vous les Jeux olympiques ?

Énormément car j’ai un passé de sportif au sein du pôle espoirs de Brest, que j’ai intégré dès l’âge de 13 ans. La finalité de ce projet était de participer aux Jeux olympiques de planche à voile. J’étais entraîné par Faustine Merret, championne olympique à Athènes en 2004, et certains de mes camarades ont participé aux JO suivants. Je ne suis pas allé au bout du projet, mais avec la Flamme, je reviens donc indirectement aux Jeux et je repense à ces bons moments.

Quelle influence le sport exerce-t-il sur votre vie ?

Le sport est forcément très présent dans mon activité professionnelle, au centre de secours de Périers-en-Auge, où je suis notamment spécialisé dans l’intervention à bord des navires et le sauvetage aquatique. Mon parcours en sports-études m’a permis de voyager et de rencontrer de nombreuses personnes… Le sport, c’est une ouverture d’esprit et tellement de valeurs qui aident dans la vie : se dépasser, savoir rebondir, ne jamais rester sur ses acquis et pouvoir transmettre ce qu’on apprend. Je suis aussi formateur en secourisme et formateur technique d’auto-sauvetage et sauvetage du sauveteur. Aujourd’hui, je fais plutôt du sport plaisir : planche à voile, surf, plongée sous-marine, pêche… Mon fils de 6 ans m’accompagne, en plus des 3 sports qu’il pratique en club. S’il peut s'investir comme moi dans n’importe quel sport, je le suivrai à 100 % !


JLe CNAS sur tous les terrains !usqu'aux Jeux olympiques et paralympiques 2024, découvrez d'autres témoignages de notre série
« Le CNAS sur tous les terrains »