Isabelle Daniéli, présidente de la délégation de Haute-Garonne.

3 questions à Isabelle Daniéli, présidente de la DD 31

Jeudi 23 mai 2019
Isabelle Daniéli est à la tête du CNAS en Haute-Garonne depuis un an. Elle évoque les activités de sa délégation, ses satisfactions et ses espoirs.

En 2018, vous avez été élue à la présidence d'une délégation restée longtemps en sommeil. Pouvez-vous vous présenter ?

Je suis conseillère municipale à Avignonet Lauragais, une commune de 1 500 habitants située à 40 km au sud-est de Toulouse. Actuellement assistante de direction d’une école d’ingénieurs à Toulouse, je suis dé­tachée par le conseil départemental de Haute-Garonne où je travaillais dans le domaine de la petite enfance et des personnes âgées. J’aime les gens et le relationnel, c’est ma façon d’être !

Quelle a été l'activité de votre délégation au cours de l'année écoulée ?

Notre bureau départemental compte 5 membres, tous très volon­taires pour couvrir un département très étendu, avec des difficultés de déplacement entre la métropole et les zones rurales. Nous avons organi­sé plusieurs réunions de correspon­dants et de délégués, ainsi que notre assemblée départementale.

Quelles sont vos satisfactions et vos espoirs ?

La période pré-électorale actuelle n’est guère favorable aux nouvelles adhésions ; nous avons malgré tout noué de nombreux contacts, dont certains avec des collectivités qui ne connaissaient pas le CNAS. La formation de correspondants sui­vie d'une réunion d'adhérents et de non-adhérents est une formule que nous reconduirons en fin d'année : elle limite les déplacements de cha­cun, et la rencontre de ces différentes personnes enrichit les échanges. Nous allons aussi réactivé notre jume­lage avec la délégation de l'Ariège en participant, en octobre prochain à Mazères, à une demi-journée réunis­sant adhérents et partenaires.