La table ronde représente toujours un moment fort du congrès.

Le congrès à l’heure des recompositions territoriales

 Le 51e congrès du CNAS se tiendra les 7 et 8 juin à Nancy. Parmi les travaux menés, une table ronde et un atelier seront consacrés aux recompositions territoriales.

Intercommunalités élargies, communes nouvelles, métropolisation… le paysage territorial français s'est profondément et durablement transformé depuis quelques années.

Comment ces mutations impactent-elles les cartes démographiques, géographiques et socio-économiques de notre pays ? Comment le CNAS s'y adapte-t-il ?

Autant d'interrogations sur lesquelles 4 experts débattront, jeudi 7 juin, autour d'une table ronde intitulée Les recompositions territoriales et leurs conséquences ? et animée par le journaliste Hugues Périnel, ex-directeur des rédactions du groupe Moniteur (La Gazette, La Lettre du Cadre…) :

  • Béatrice Giblin, géopoliticologue, professeure émérite des universités, directrice de la revue Hérodote et auteur de Le paradoxe français (éditions Armand Colin)
  • Alain Chrétien, maire et président de la communauté d'agglomération de Vesoul, président de l'association des maires de Haute-Saône
  • Christian Olivérès, ex-directeur général des services de villes, d'intercommunalités, de départements et de régions, et ex-directeur général du CNFPT (Centre national de la fonction publique territoriale)
  • Jean-Charles de Belly, directeur général des services de la communauté de communes Mad et Moselle, référent de l'AdCF (Assemblée des communautés de France)

Vendredi 8 juin, les congressistes apporteront leur contribution aux 3 ateliers suivants :

  • Les délégués du CNAS à l'heure de la recomposition territoriale
  • Les correspondants CNAS, relais opérationnels de proximité
  • La relation de service du CNAS aux bénéficiaires, au-delà de la délivrance des prestations