Comité National d'Action Sociale pour le Personnel des Collectivités Territoriales
Le CNAS est certifié ISO 9001.

Pour le bien-être des agents territoriaux,
le CNAS offre tout un panel
de prestations sociales,
culturelles, familiales et de confort :
une action sociale de qualité

Vous êtes dans : Accueil / Espace Presse / « Ambition 2020 » prend son envol

« Ambition 2020 » prend son envol

Les 256 délégués du CNAS réunis près du lac d'Enghien-les-Bains (crédit : J.-Y. Lacôte)

1er août 2017 — Plus de 250 délégués ont participé au congrès 2017, les 1er et 2 juin à Enghien-les-Bains (Val-d’Oise). Marquée par le 50e anniversaire de l’association, cette édition a fait la part belle à Ambition 2020.

Entré dans les faits depuis décembre 2016, le projet associatif « devra être assorti des moyens nécessaires pour atteindre au plus vite sa vitesse de croisière » a rappelé René Régnault lors de son rapport moral et d’orientation.

Des pistes sont d’ores et déjà à l’étude pour retrouver un équilibre financier structurel à l’issue de la période de transition — 3 ans  — que le congrès avait actée en 2015 pour accompagner les collectivités dans les mutations territoriales.

Les moyens seront également humains à travers la priorité donnée à la professionnalisation des collaborateurs ; technologiques avec la poursuite du virage numérique (refonte du site internet, géolocalisation des offres locales…) ; immobiliers avec les nouvelles antennes du Nord-Est et du Centre, puis la reconfiguration de celle d'Île-de-France et du siège.

« Le potentiel humain, première des richesses »

« Ainsi armé, le CNAS pourra concrètement faire valoir la vision sociale claire et cohérente qui l’anime » a poursuivi le président. Celle-ci passera par des objectifs de mieux en mieux partagés par l'ensemble du réseau CNAS, ancrés sur des fondamentaux inaltérables et par une offre sans cesse adaptée aux attentes des adhérents et des bénéficiaires.

La démarche de Responsabilité sociétale des entreprises, en vue d’une labellisation RSE en 2020, devra ainsi placer le « potentiel humain, première des richesses » au centre du projet associatif.

De plus, le CNAS accentuera son expertise vis-à-vis des adhérents et des bénéficiaires et s'ouvrira davantage aux pouvoirs publics, aux associations nationales d’élus et de cadres territoriaux, et aux organisations syndicales.

« Toutes ces actions, synonymes de plus grande visibilité, de crédibilité augmentée, ne peuvent que contribuer à la reconnaissance que ce demi-siècle d’existence bien remplie a déjà pu nous conférer. »

— Retrouvez cet article dans Vivre le CNAS n°52 — spécial congrès (pdf-3,06 MB)