Comité National d'Action Sociale pour le Personnel des Collectivités Territoriales
Le CNAS est certifié ISO 9001.

Pour le bien-être des agents territoriaux,
le CNAS offre tout un panel
de prestations sociales,
culturelles, familiales et de confort :
une action sociale de qualité

Vous êtes dans : Accueil / Espace Collectivités / Vivre le CNAS / « Nous avons sensibilisé les intervenants du service Santé et Sécurité au travail à l'offre de solidarité du CNAS »

« Nous avons sensibilisé les intervenants du service Santé et Sécurité au travail à l'offre de solidarité du CNAS »

Geneviève Anglade, directrice adjointe du Centre de gestion de la fonction publique territoriale de l'Ariège et vice-présidente de la délégation départementale du CNAS

1er août 2013 — Geneviève Anglade, directrice adjointe du Centre de gestion de la fonction publique territoriale de l'Ariège et vice-présidente de la délégation départementale du CNAS qui réunit une centaine d'adhérents, sensibilise les médecins du travail et les chargés de prévention du service Santé, Hygiène et Sécurité aux prestations à caractère social pour qu'ils informent les agents. Rencontre.

Vivre le CNAS : Quelle a été votre réflexion à l'origine de cette initiative ?
Geneviève Anglade : Au Centre de gestion, je suis notamment chargée du volet Santé et Sécurité au travail. J'ai pensé qu'il serait bon que les médecins et les intervenants qui rencontrent régulièrement des agents fragilisés connaissent l'offre de solidarité du CNAS pour les orienter vers les mesures qui pourraient les aider. En cas d'arrêt maladie de longue durée, de handicap, de problèmes de vue ou d'audition ou encore dans le cadre d'un licenciement pour inaptitude physique, le CNAS propose des solutions alors que souvent les agents ne le savent pas ou n'y pensent pas. Nous nous rendons compte qu'il y a des personnes dans des situations très difficiles dans le cadre desquelles les prestations d'action sociale peuvent compléter les dispositifs existants et améliorer leurs conditions de vie.

VlC : Concrètement, comment procédez-vous ?
G.A. : À partir du catalogue du CNAS, j'ai créé une brochure pour le personnel du service regroupant toutes les prestations « solidarité » (N.D.L.R. : Secours exceptionnel, Aide sociale Logement, prêts Social, Dépannage, Catastrophe naturelle, Prothèses et lunetterie, Avance sur achat de matériel pour personnes handicapées, prêts partenaires et actions collectives) ainsi que des informations pratiques sur les Ticket CESU, la téléassistance et l'écoute sociale, qui peuvent également leur apporter un soutien. J'ai également édité une liste des collectivités adhérentes au CNAS du département. Ainsi, quand les médecins et les « préventeurs » se trouvent en face d'un agent bénéficiaire qui aurait besoin d'un coup de pouce, ils peuvent lui rappeler que le CNAS intervient dans ce cadre et lui conseiller de se rapprocher de son correspondant. À noter que les élus, prescripteurs de l'adhésion au CNAS, sont sensibles à cet aspect de l'offre.

VlC : Menez-vous d'autres actions au niveau du Centre de gestion pour promouvoir l'action sociale ?
G.A. : Une fois par an, nous organisons une journée de la prévention à laquelle participent agents et élus. Nous avons également mis en place un réseau de DRH et de DGS animé par des médecins du travail et des préventeurs pour les sensibiliser aux problématiques liées à la santé et aux troubles psychosociaux. Dans les deux cas, quand la thématique s'y prête, je rappelle les champs d'intervention du CNAS.

Interview publiée dans Vivre le CNAS n°13 (pdf-867,94 kB)