Comité National d'Action Sociale pour le Personnel des Collectivités Territoriales
Le CNAS est certifié ISO 9001.

Pour le bien-être des agents territoriaux,
le CNAS offre tout un panel
de prestations sociales,
culturelles, familiales et de confort :
une action sociale de qualité

Vous êtes dans : Accueil / Espace Collectivités / Vivre le CNAS / Les élus de Moselle parlent d’action sociale autour d’un déjeuner

Les élus de Moselle parlent d’action sociale autour d’un déjeuner

La délégation de Moselle organise deux fois par an des déjeuners-débat avec des élus non adhérents.

26 avril 2013 — « Le midi, c’est souvent le seul créneau qu’il nous reste », confie Sonia Cristinelli-Fraibeuf, maire de Woustviller. Chantal Freund, présidente de la délégation de Moselle, a été bien inspirée lorsqu’elle a lancé, il y a quatre ans, les déjeuners-débats entre élus sur l’action sociale des structures locales.

Mardi 16 avril, six maires et adjoints de communes non adhérentes au CNAS, proches de Sarreguemines, ont répondu à l’invitation de Jean Karmann, maire de  Rouhling, commune qui adhère depuis 2012. Ils ont pu découvrir les multiples atouts du CNAS, présentés par la présidente et le vice-président de la délégation, Raphaël Funazzi, ainsi que par Audeline Bonnet-Laifa, chargée d’animation et de développement à l’antenne Est, et échanger sur ce thème.

« Je vais pouvoir présenter le CNAS à mon conseil municipal »

« Nous organisons deux rencontres de ce type dans l’année, en sillonnant le département. C’est moins formel qu’une réunion, les élus se retrouvent et peuvent discuter tranquillement et confronter leurs expériences. En plus, c’est le maire de Rouhling qui a lancé les invitations, les personnes se connaissent donc bien. C’est un moyen de faire vivre leur réseau », souligne Chantal Freund.

Panel des prestations, modalités d’adhésion, taux de cotisation… « J’ai eu les réponses à mes questions, je vais pouvoir présenter le CNAS à mes collègues pour en débattre en conseil », s’est réjoui l’un des élus participants. Certains sont même repartis avec leur dossier d’adhésion sous le bras. Prochain rendez-vous en septembre à Kanfen.

Article publié dans Vivre le CNAS n°8 (pdf-1,02 MB)