Comité National d'Action Sociale pour le Personnel des Collectivités Territoriales
Le CNAS est certifié ISO 9001.

Pour le bien-être des agents territoriaux,
le CNAS offre tout un panel
de prestations sociales,
culturelles, familiales et de confort :
une action sociale de qualité

Vous êtes dans : Accueil / Espace Collectivités / Vivre le CNAS / Le CNAS reçu au ministère de la Fonction publique

Le CNAS reçu au ministère de la Fonction publique

Le président CNAS a été reçu au ministère de la Fonction publique le 4 novembre.

23 novembre 2016 — Le président René Régnault a défendu la plus-value du CNAS auprès du ministère de la Fonction publique, lequel porte une attention particulière à la place des ressources humaines dans la réforme territoriale.

Dans un contexte de climat social dégradé et de menaces sur les effectifs, la modernisation de la fonction publique mobilise toutes les attentions : ateliers participatifs du ministère, livre blanc du Conseil supérieur de la fonction publique territoriale (CSFPT), rapport du Conseil économique, social et environnemental (Cese), mission parlementaire...

Reçu au ministère de la Fonction publique le 4 novembre, René Régnault a rappelé l’importance de l’action sociale pour les agents mais aussi pour les employeurs en cette période de mutation. Et d’insister sur la plus-value du CNAS « pour diffuser et accompagner une action sociale adaptée aux attentes et aux réalités rencontrées par les fonctionnaires territoriaux, équitable et mutualisée, associée à des services de qualité et une valorisation de l’économie locale. »

Les ressources humaines, parents pauvres de la réforme territoriale

Les propos de René Régnault ont retenu toute l’attention de la conseillère technique FPT auprès de la ministre, Séverine de Sousa, elle-même fonctionnaire territoriale et ancienne bénéficiaire du CNAS. Le président a notamment formulé deux vœux : qu’il soit vérifié lors des contrôles de légalité l’inscription de l’action sociale dans les comptes des collectivités et qu’elle soit partie intégrante des négociations à l’occasion de mutations.

Si l’entrevue n’a fait l’objet d’aucun engagement précis, la conseillère technique s’est montrée décidée à réintroduire les ressources humaines — et, dans ce cadre, l’action sociale des agents — au sein de la réforme territoriale, dont elles ont été jusqu’à présent les parents pauvres. D’autres rencontres avec des acteurs institutionnels doivent prochainement intervenir, notamment au CSFPT et au Cese.

— Retrouvez cet article dans Vivre le CNAS n°47 — spécial Sud-Est (pdf-2,65 MB)