Comité National d'Action Sociale pour le Personnel des Collectivités Territoriales
Le CNAS est certifié ISO 9001.

Pour le bien-être des agents territoriaux,
le CNAS offre tout un panel
de prestations sociales,
culturelles, familiales et de confort :
une action sociale de qualité

Vous êtes dans : Accueil / Espace Collectivités / Vivre le CNAS / La jeune délégation de Corse obtient l’engagement de ses préfets

La jeune délégation de Corse obtient l’engagement de ses préfets

La délégation de Corse

25 février 2013 — Elle a tout d’une pionnière ! Créée il y a à peine un an, la délégation de Corse (départements 2A et 2B) met les bouchées doubles pour développer l’action sociale en faveur des agents de son territoire.

Comme elle l’avait fait avec le préfet de Haute-Corse en octobre dernier, la délégation présidée par François Tatti, président du SYVADEC, a obtenu mi-janvier que le préfet de la Corse-du-Sud adresse une circulaire aux élus de sa circonscription pour leur rappeler l’obligation de mettre en œuvre des prestations d’action sociale. « Sur le terrain, il y a une réelle méconnaissance de cette loi, souligne Anne-Laure Filippi, vice-présidente de la délégation. À la création du bureau, nous nous sommes dit qu’il serait bon d’avoir l’appui officiel des représentants de l’État pour nous aider à faire passer la bonne parole. Et cela porte déjà ses fruits puisque nous avons eu de nombreux contacts à la suite de ces courriers. »

François Tatti, président de la délégation de Corse

François Tatti, président de la délégation de Corse :
« Comment interpeller les élus de notre territoire étendu et varié »
« Comme sans doute nombre de mes collègues présidents de délégation, je me suis légitimement posé la question, avec mon bureau, de savoir comment interpeller les élus de nos deux départements pour les sensibiliser à la nécessité de développer de l’action sociale en faveur de leurs agents. Notre territoire est très étendu et varié. Il est difficile de mobiliser tous les élus en même temps. Aussi, encouragé par l’exemple du préfet du Gers qui a adressé une note à toutes les collectivités de son département en 2010, je me suis rapproché des préfets des deux départements pour les inciter à prendre la même initiative. Comme nous tous, ils portent une attention particulière, à la fois au respect de la loi, mais surtout à la promotion de l’action sociale dans les collectivités territoriales. Les mairies et les EPCI des deux départements ont donc reçu récemment une circulaire rappelant leurs obligations. Depuis, la délégation de Corse enregistre régulièrement de nouvelles adhésions… L’année 2013 s’annonce prometteuse… »

Article publié dans Vivre le CNAS n°4 (pdf-726,19 kB)